Nicolas Barral

  • Sur un air de fado

    Nicolas Barral

    • Dargaud
    • 22 Janvier 2021

    Lisbonne, été 1968.
    Depuis 40 ans, le Portugal vit sous la dictature de Salazar.
    Mais, pour celui qui décide de fermer les yeux, la douceur de vivre est possible sur les bords du Tage. C'est le choix de Fernando Pais, médecin à la patientèle aisée. Tournant la page d'une jeunesse militante tourmentée, le quadragénaire a décidé de mettre de la légèreté dans sa vie et de la frivolité dans ses amours.
    Un jour où il rend visite à un patient au siège de la police politique, Fernando prend la défense d'un gamin venu narguer l'agent en faction. Mais entre le ? ic et le médecin, le gosse ne fait pas de distinguo. Et si le révolutionnaire en culottes courtes avait vu juste ? Si la légèreté de Fernando était coupable ?
    Le médecin ne le sait pas encore, mais cette rencontre fera basculer sa vie...

  • Dynamite Burma dans les coulisses du 7e art.
    Années 50, Burma sort à peine d'une mission bien agréable, puisqu'il servait de garde du corps à une starlette de cinéma dont, bien sûr, il est tombé amoureux. Désoeuvré, il prolonge son séjour dans l'hôtel des Champs-Élysées où résidait sa cliente et traîne à quelques avant-premières, invité par son pote Covet, journaliste au Crépuscule. Aussi, lorsqu'une actrice sur le retour est trouvée morte d'une overdose, est-il aux premières loges pour mettre son nez dans les affaires louches du show-business.

  • Avec des planches en couleur !

    En cette fin de printemps, Nestor Burma et sa secrétaire Hélène Chatelain reçoivent la visite d'un diamantaire du 9e arrondissement qui les envoie sur les traces d'un restaurant chinois et de son propriétaire, l'énigmatique Tchang-Pou. Le mystère s'épaissit lorsque Burma découvre sur place les cartes de visite d'un ancien lupanar de Shanghai où sévissaient des prostituées russes et, dans une armoire, ce qui ressemble fort au cadavre d'une femme blonde... Mais tout bascule carrément lorsque le diamantaire est retrouvé mort dans son bureau. Deux macchabées coup sur coup, ça fait beaucoup, même pour Dynamite Burma.
    Soupçonnant tout à la fois un chantage, une affaire de moeurs et un trafic de diamants, Nestor Burma intensifie ses recherches, qui le mettront bientôt sur la piste de la maison Natacha, une entreprise de lingerie de luxe tenue par deux immigrées russes...

  • Burma le savait, il n'aurait jamais dû accepter cette enquête. Même si sa cliente est charmante, il ne pourra rien faire pour l'aider. Une fois n'est pas coutume, Nestor est même d'accord avec la police : le fiancé de la belle, jeune étudiant en médecine apparemment sans histoire,s'est bel et bien suicidé!
    Mais l'instinct infaillible de notre détective de choc ne le trompe jamais, il y a forcément quelque chose de louche dans ce drame. Et ce n'est pas la faune du quartier latin, entre bar à strip, fumerie d'opium et maître chanteur, qui le feront changer d'avis.

  • Francis débarque chez Philip après s'être houspillé avec sa maman. Une petite contrariété temporaire, mais Francis prend ses aises, envahit l'appartement et pousse à bout Philip. Ce dernier avale un breuvage censé le rendre autoritaire, mais aux effets secondaires se incontrôlables ! Pendant ce temps, Olrik a récupéré la machine capable de dérégler la météo, créée par le professeur Miloch. Seul problème : les pluies qui s'abattent sur Londres ne dérangent en rien les sujets de la perfide Albion.

  • Depuis quelques semaines, d'étranges phénomènes secouent le coeur de l'empire britannique.
    Londres vit des heures tragiques : les femmes se rebellent et entreprennent des actions spectaculaires et délirantes pour se libérer du joug de la domination masculine... on s'aperçoit ainsi que la stabilité de la société anglaise dépend entièrement de la discipline stricte qu'elles respectaient jusqu'alors. ce changement de comportement annonce-t-il une catastrophe sans précédent ? d'où vient cette terrible menace ? qui a intérêt à saper les fondements de cette brillante civilisation ? la mission de nos sémillants héros, philip et francis, sera d'apporter toutes les réponses à ces terrifiantes questions.

  • En cette fin de printemps, Nestor Burma et sa secrétaire Hélène Chatelain reçoivent la visite d'un diamantaire du 9e arrondissement, Omer Goldy, qui les envoie sur les traces d'un restaurant chinois de la rue de la Grange-Batelière et de son propriétaire, l'énigmatique Tchang-Pou. Le mystère s'épaissit lorsque Burma découvre sur place les cartes de visite d'un ancien lupanar de Shanghai où sévissaient des prostituées russes et, dans une armoire, ce qui ressemble fort au cadavre d'une femme blonde et nue. Mais tout bascule carrément lorsque le diamantaire, est retrouvé mort dans son bureau. Deux macchabées presque coup sur coup. Soupçonnant tout à la fois un chantage, une affaire de moeurs, un trafic de diamants et dieu sait encore quelles turpitudes, Nestor Burma intensifie ses recherches, qui le mettront bientôt sur la piste de la maison Natacha, une entreprise de lingerie de luxe tenue par deux immigrées russes.
    Le roman de Léo Malet Boulevard. ossements, vingt-deuxième titre de la série Nestor Burma, a initialement paru en 1957, Nicolas Barral, dessinateur nouveau venu dans cet univers, en livre une interprétation fidèle à l'esprit de la série et du personnage. sans s'interdire un zeste d'humour qui pimente agréablement cette nouvelle enquête du « détective qui met le mystère K.O. »

  • Six ans après la sortie de Menace sur l'Empire, voici enfin le deuxième épisode de Philip et Francis ! Une parodie délicieuse de Blake et Mortimer. Le duo Barral-Veys s'attaque à cette série mythique (et plus particulièrement ici à l'album Le Piège diabolique) avec énormémentd'humour... Après avoir affronté avec brio la pire menace qu'ait connu l'Empire britannique (les femmes !),Philip et Francis s'adonnent au plaisir simple de se retrouver au Centaur Club. Un plaisir qui ne dure que le temps d'une planche de l album, car Philip reçoit un télégramme du (pourtant) défunt professeur Miloch. Celui-ci lui lègue un héritage scientifique, une « géniale invention »entreposée dans un lieu lugubre : un bâtiment désaffecté du fisc ! Piqués par la curiosité, Philip et Francis se rendent sur place et découvrent un chronoscaphe. Sentant le coup fourré,ils se gardent bien de monter à bord, mais Miloch, en véritable Machiavel, leur a tendu un piège, et la machine à voyager s'enclenche... Une machine un peu spéciale, en fait un vulgaire manège, qui va transporter Philip et Francis dans une autre dimension ! Ils découvrent alors un Londres inattendu, un Londres où les chauffeurs de taxis sont aveugles, où les cabines téléphoniques sont des urinoirs (et réciproquement) et où, surtout, l'alter ego d Olrik est sur lepoint de se marier avec la reine d'Angleterre ! Shocking, isn t it ?

  • La vie de Patrick Plomb s'écoule au rythme d'une petite pension familiale. Mais, pris entre ses conquêtes féminines et ses rêves d'espaces, il aspire à découvrir de nouveaux horizons. En s'intéressant de très près à une ancienne playmate reconvertie dans l'espionnage, le jeune homme n'imagine pas dans quel guêpier il va se fourrer. Un véritable nid de tueurs, de barbouzes au passé peu reluisant et d'espions internationaux... Bref, tout ce que la France de 58 peut réunir de mieux en cette période agitée.

  • Saviez-vous que le docteur Watson doit une grande partie de sa popularité à une méduse ? Que Sherlock Holmes pratique parfois le cambriolage ? Et seriez-vous capable de trouver un rapport entre un diable en boîte, un haltère, un réveil-matin, un cactus et une masse d'armes ? Non ? Eh bien plongez-vous dans les carnets secrets du docteur Watson, miraculeusement exhumés par deux froggies...

  • Après Dieu n'a pas Réponse à tout et Les Cobayes, Tonino Benacquista et Nicolas Barral se lancent dans un nouveau one shot. Paul Baron est un des vérificateurs du Guide Mondial des Records, il passe son temps à peser des courges, à assister à des concours aussi divers qu'étranges, à contrôler tout ce que les hommes peuvent inventer pour tenter de se distinguer de la masse. Activité plutôt inoffensive, sauf lorsque l'un des candidats tente de battre un record d'assassinats.

  • Années 50, Burma sort à peine d'une mission bien agréable, puisqu'il servait de garde du corps à une starlette de cinéma dont, bien sûr, il est tombé amoureux. Désoeuvré, il prolonge son séjour dans l'hôtel des Champs Élysées où résidait sa cliente et traîne à quelques avant-premières, invité par son pote Covet, journaliste au Crépuscule. Aussi, lorsqu'une actrice sur le retour est trouvée morte d'une overdose, il est aux premières loges pour mettre son nez dans les affaires louches du show-business.

  • Nestor Burma s'aventure dans les coulisses du septième art !
    Années 50, Burma sort à peine d'une mission bien agréable, puisqu'il servait de garde du corps à une starlette de cinéma dont, bien sûr, il est tombé amoureux. Désoeuvré, il prolonge son séjour dans l'hôtel des Champs Elysées où résidait sa cliente et traîne à quelques avant-premières, invité par son pote Covet, journaliste au Crépuscule. Aussi, lorsqu'une actrice sur le retour est trouvée morte d'une overdose, il est aux premières loges pour mettre son nez dans les affaires louches du show-business.

  • Nestor Burma vient d'achever sa mission de garde du corps auprès d'une vedette de cinéma dont il s'est amouraché. Désoeuvré, il traîne dans un hôtel des Champs-Elysées et assiste à des avant-premières en compagnie du journaliste Covet. Il reprend du service quand une actrice est retrouvée morte d'une overdose. Prépublication en quatre parties.

  • Du haut d'un donjon du fin fond d'une cuisine, on peut rire de tout.
    La preuve.

    1 autre édition :

  • Du haut d'un donjon du fin fond d'une cuisine, on peut rire de tout.
    La preuve.

  • Deux hommes et une femme attendent dans une antichambre aseptisée, ils vont devenir les cobayes volontaires d'un antidépresseur révolutionnaire qui aura des répercussions inattendues sur leurs vies. Tout à la fois polar pharmaceutique, roman psychanalytique et comédie grinçante, Les Cobayes marquent, après les délicieux Dieu n'a pas réponse à tout, le retour en grande forme du tandem Nicolas Barral-Tonino Benacquista.

  • Rien ne va plus au 221 b, Baker Street... Les affaires viennent à manquer : pas l'ombre d'un assassinat, d'un rapt ou du moindre vol ! Holmes développe de véritables symptômes de manque. L'ennui lui est insupportable. Même son violon ne le calme pas. Le remède : lui trouver une enquête, à tout prix et au plus vite. Watson, désemparé, en vient même à

  • C'est une bien déplaisante affaire que Nestor Burma doit débrouiller : un brillant étudiant en médecine s'est suicidé d'un coup de revolver en plein quartier latin. Sa fiancée, une jolie comédienne, affirme qu'il n'avait pourtant aucune raison de se tuer et soupçonne un meurtre. Même si la thèse du suicide lui semble plus plausible, Burma plonge à la rencontre de la faune peu reluisante qui gravitait autour du jeune mort sur le Boul'Mich...

  • En cette fin de printemps, Nestor Burma et sa secrétaire Hélène Chatelain reçoivent la visite d'un diamantaire du 9e arrondissement, Omer Goldy, qui les envoie sur les traces d'un restaurant chinois de la rue de la Grange-Batelière et de son propriétaire, l'énigmatique Tchang-Pou. Le mystère s'épaissit lorsque Burma découvre sur place les cartes de visite d'un ancien lupanar de Shanghai où sévissaient des prostituées russes et, dans une armoire, ce qui ressemble fort au cadavre d'une femme blonde et nue. Mais tout bascule carrément lorsque le diamantaire, est retrouvé mort dans son bureau. Deux macchabées presque coup sur coup. Soupçonnant tout à la fois un chantage, une affaire de moeurs, un trafic de diamants et dieu sait encore quelles turpitudes, Nestor Burma intensifie ses recherches, qui le mettront bientôt sur la piste de la maison Natacha, une entreprise de lingerie de luxe tenue par deux immigrées russes.
    Le roman de Léo Malet Boulevard. ossements, vingt-deuxième titre de la série Nestor Burma, a initialement paru en 1957, Nicolas Barral, dessinateur nouveau venu dans cet univers, en livre une interprétation fidèle à l'esprit de la série et du personnage. sans s'interdire un zeste d'humour qui pimente agréablement cette nouvelle enquête du « détective qui met le mystère K.O. ».

  • En cette fin de printemps, Nestor Burma et sa secrétaire Hélène Chatelain reçoivent la visite d'un diamantaire du 9e arrondissement, Omer Goldy, qui les envoie sur les traces d'un restaurant chinois de la rue de la Grange-Batelière et de son propriétaire, l'énigmatique Tchang-Pou. Le mystère s'épaissit lorsque Burma découvre sur place les cartes de visite d'un ancien lupanar de Shanghai où sévissaient des prostituées russes et, dans une armoire, ce qui ressemble fort au cadavre d'une femme blonde et nue. Mais tout bascule carrément lorsque le diamantaire, est retrouvé mort dans son bureau. Deux macchabées presque coup sur coup. Soupçonnant tout à la fois un chantage, une affaire de moeurs, un trafic de diamants et dieu sait encore quelles turpitudes, Nestor Burma intensifie ses recherches, qui le mettront bientôt sur la piste de la maison Natacha, une entreprise de lingerie de luxe tenue par deux immigrées russes.
    Le roman de Léo Malet Boulevard. ossements, vingt-deuxième titre de la série Nestor Burma, a initialement paru en 1957, Nicolas Barral, dessinateur nouveau venu dans cet univers, en livre une interprétation fidèle à l'esprit de la série et du personnage. sans s'interdire un zeste d'humour qui pimente agréablement cette nouvelle enquête du « détective qui met le mystère K.O. ».

empty