Accueil > Coups de cœur

Coups de cœur

"Ecole: le poumon manquant " Jean-Marie Daru

Mobilisation des ressources individuelles et collectives, conviction, solidarité, rêve.. quelle bouffée d'oxygène nous propose Jean Marie Daru dans son ouvrage "Ecole, le poumon manquant" !
A partir de son expérience de professeur en lycée général et professionnel, l'auteur engage et alimente la réflexion sur l'école et l'éducation aujourd'hui, et l'on ressort enrichi et enthousiaste de cette lecture.
Enseignants, parents, entrepreneurs, chacun pourra faire un pas de côté dans son quotidien et réfléchir à son poumon manquant..
L'alternance de citations, cas concrets , analyse rendent le propos de cet essai particulièrement accessible et passionnant !

Editions Mieux Apprendre

"La tresse" Laetitia Colombani

Smita en Inde, Giulia en Sicile et Sarah au Canada : 3 femmes, 3 continents, 3 combats menés avec une détermination extraordinaire pour la liberté individuelle .
Laetitia Colombani, dans ce premier roman , excelle à décrire les sentiments, les sensations, les odeurs, les bruits, et les espoirs immenses de ces femmes.
Liées par un fil invisible, Smita, Giulia et Sarah écartent avec la même obstination les sceptiques, en s'appuyant sur leur intime conviction pour accomplir leurs destins.
On ressort de cette lecture rempli de vitalité et d'énergie que l'on a puisé chez ces 3 femmes.
Salutaire !
La tresse Laetitia Colombani Editions Grasset et Fasquelle
Parution le 10 Mai

"Les couleurs de la vie" Lorraine Fouchet

Kim pour échapper à la tristesse suite au décès de sa grand-mère , quitte son île bretonne pour Antibes. Elle est embauchée comme dame de compagnie par Côme, le fils d'une actrice, riche, capricieuse et séductrice. Mais est-il vraiment son fils? ou un imposteur?
Dans son dernier roman, Lorraine Fouchet joue avec les faux-semblants et avec nos émotions ! Ses personnages soignent leurs blessures en rapprochant leurs solitudes et la solidarité entre les générations adoucit l'existence.
L'écriture de Lorraine Fouchet pleine de légèreté, d'humour et de bienveillance font de ses "Couleurs de la vie" un roman qui laisse le coeur et l'âme en joie !!
"Les couleurs de la vie" Lorraine Fouchet Editions Héloïse d'Ormesson

 "Le monde depuis ma chaise" Sergio Schmucler

"Son père lui avait fait une chaise pour qu' il le regarde travailler. Il lui avait dit tu seras menuisier ou tu ne seras rien, et il était parti presque pour toujours."
Galo ne deviendra pas menuisier. De cet instant  où  son père l'abandonne pour rejoindre l'Amérique avec sa maîtresse il ne bougera plus de sa chaise. Il restera a l'intérieur de sa maison, située dans cette énigmatique calle Amsterdam, qui ramène toujours les gens a leur point de départ, veillant sur le bougainvillier de la cour, qui grandira en même temps que lui, et dont il soutiendra la progression, branche après branche, clou après clou. Depuis son poste fixe, Galo va voir le monde s'engouffrer chez lui à travers les hommes et les femmes qui viennent louer à sa mère deux chambres désormais vacantes. Danseurs, révolutionnaires, poètes, exilés, ils vont tous se raconter à lui et laisser en partant une part d'eux mêmes.Grâce à ce roman singulier, à la langue incroyablement inventive, Sergio Schmucler nous fait parcourir un demi-siècle d histoire et semble faire le tour de l'âme humaine depuis le patio d'une maison mexicaine. Et tout comme l'on se surprend à découvrir dans l'esprit simple  de Galo des idées si justes sur notre monde et sur nous mêmes , nous sommes sans cesse étonnés , captivés, puis finalement bouleversés que tant de justesse, d'acuité et de tendresse sur l'humanité ait pu se nicher dans quelques pages d'un seul roman.Les mots manquent...il faut donc le lire, très vite!!!
Le monde depuis ma chaise, Sergio Schmucler, Editions Liana Levi

 

"Brutale" Jacques-Olivier Bosco

Brutale elle l'est, le lieutenant Lise Larteguy. Viscéralement .
Rongée depuis l'enfance par un syndrome d'hyper violence, elle s'efforce de le canaliser en exerçant son métier avec talent mais à l'extrême limite de la légalité.
Quand les Russes s'en prennent à son frère et sa nièce, la haine et la rage s'emparent d'elle, et c'est l'autre Lise qui apparaît.
Mais essaie t'elle de sauver les victimes, les membres de sa famille? Ou surtout elle-même?
Mêlant avec brio enquête policière , analyse psychologique, description de combats, le tout rythmé par la musique qu'écoute Lise, Jacques- Olivier Bosco laisse son lecteur enthousiaste et sidéré !
Attention selon la formule consacrée : âmes sensibles s'abstenir..
"Brutale" Jacques Olivier Bosco La Bête Noire

"Suisen" Aki Shimazaki

Gorô, comme Narcisse, adore admirer son reflet. Pleinement satisfait de son image, il est fier de sa vie, de son entreprise, de son mariage et de ses nombreuses maîtresses dont il hiérarchise les préférences, et qu'il collectionne comme autant de faire-valoir à son ego tout puissant. Pourtant, le jour où son monde se fissure, il est amené à se regarder pour de bon dans le miroir, tandis que toutes ses convictions s'écroulent une à une comme un château de cartes. Shimazaki revient avec son style épuré sur les blessures de l'enfance qui deviennent parfois des failles à l'âge adulte, et place une fois de plus ses personnages au cœur de leur être profond et de leur destinée. Une douceur envoûtante parcourt ce court roman dont l'admirable simplicité nous trouble et nous hypnotise de bout en bout.
Suisen, A. Shimazaki, Ed.Actes Sud

"La veuve" Fiona Barton

La veuve, qui est elle vraiment ?
Quand son mari est accusé d'avoir enlevé Bella, 2 ans, elle le soutient envers et contre tout.
Discrète et dévouée , elle résiste à la police et au déchaînement médiatique.
Soumission ? Manipulation ?
Dans une construction brillante, qui entraîne alternativement le lecteur à plusieurs époque mais aussi à travers la voix de plusieurs personnages, Fiona Barton fait monter lentement le suspense pour un final inattendu !
Fleuve Editions

"Dans l'ombre" Arnaldur Indridason

Le nouveau roman d’Arnaldur Indridason est du genre policier historique ; premier volume d’une série de trois, consacrés aux enquêtes de deux jeunes policiers aussi inexpérimentés qu’opiniâtres.
Nous sommes au début de la deuxième guerre mondiale alors que l’Islande est devenue une base arrière pour les Alliés et se retrouve ainsi envahie littéralement par les troupes américaines et anglaises. Ce qui crée un choc sociétal dont l’auteur tire admirablement parti.
Sur ce contexte particulier, il bâtit une intrigue solide et nébuleuse à souhait. Débutant de manière « classique », elle évolue froidement vers un réalisme noir qui renforce le sentiment du lecteur quant à la vraisemblance du récit.
Ce roman d’atmosphère offre un très bon moment de lecture !
Pascal
"Dans l'Ombre" Arnaldur Indridason Editions Métailié

"La démocratie en BD" Nathalie Loiseau / Aki

Que font les maires ? Les députés ? Les sénateurs ? Quelle est la différence entre la gauche et la droite ? À quoi sert la politique en fait ?
"La démocratie en BD " répond de façon ludique et pédagogique aux nombreuses questions des enfants sur la politique !
Indispensable ! (pour les adultes aussi

"Prendre les loups pour des chiens" Hervé Le Corre

Hervé le Corre. Prendre les loups pour des chiens. Ed PAYOT

"Seules les bêtes" Colin Niel

Un polar brillant, âpre et rude comme ces Causses éloignées de tout où la solitude aggripe le coeur des hommes jusqu'à la folie. 
Autour de la disparition brutale d'une femme dont personne ne retrouve la trace , Colin Niel va tisser son récit de main de maître en ľimbriquant dans un portrait saisissant de notre monde rural, celui qui se bat et meurt aujourd'hui en silence au creux des montagnes. 
Roman choral à cinq voix, qui donnent à tour de rôle une couleur inattendue à l'intrigue et la bousculent à chaque fois sans que nous n'ayons rien pu anticiper, "Seules les bêtes" maîtrise parfaitement le suspense d'une plume puissante et dont la violence contenue nous tient en haleine d'un bout à l'autre. Que l'on soit ou non amateur de roman noir. 
Gros coup de coeur!
Ed. du Rouergue 

 Une résistante sauve des oeuvres d'art, Rose Valland

Excellent docu-fiction sur le destin si singulier de Rose Valland,originaire de l'Isère, historienne d'art, résistante, qui pendant et après la deuxième guerre mondiale a participé au sauvetage et à la récupération de presque 45000 oeuvres d'art volées par les nazis. L'auteur dresse un portrait très complet de cette héroïne au tempérament de feu, pourtant laissée dans l'ombre. A découvrir absolument !!
Dès 12 ans.

coll Histoire et Société
Editions OSKAR
10.95 euros

 

 

 "Au lit Miyuki"

 

Miyuki est de retour ! Après avoir appris la patience dans « Attends Miyuki », la voici qui s’emploie par tous les moyens à retarder l’heure du coucher. Une tendre histoire aux illustrations foisonnantes de couleurs et de détails,  pour accompagner les enfants vers le sommeil.

A partir de 5 ans. Editions De la Martiniere Jeunesse
13.90 euros

 

"Par amour" Valérie Tong Cuong

Après son très beau "Pardonnable Impardonnable" Valérie Tong Cuong déploie dans ce nouveau roman un talent encore plus ample, servi par un style d’une profonde justesse, et qui lui permet d’explorer avec pudeur ce territoire connu de nous tous mais dont les limites restent incertaines et particulières à chacun : l’amour. Ses personnages nous livrent à tour de rôle leur géographie intime, révélant dans le chaos d’une Histoire qui résonne fort aujourd’hui, les facettes subtiles et multiples de ce sentiment puissant et capable de tout. Chavirant

"Le cas Malaussène" Daniel Pennac

Retrouver les Malaussene, c'est comme retrouver sa famille et renouer avec ses souvenirs de ...25 ans !
On ouvre "le cas Malaussene" en tremblant de ne plus savoir qui est qui, et au bout de 20 pages, tout revient en mémoire (et sinon, on peut se référer au répertoire en fin de roman !) 
Daniel Pennac nous enchante toujours avec ses personnages extraordinaires, son ton joyeux qui cache une analyse caustique de la société contemporaine et de ses excès, et son style "malaussenien".
Quel bonheur !

"La chair" Rosa Montero

Plaire, séduire et chercher l'amour quand on vient d'avoir 60 ans, c'est la bataille de Soledad. Quittée par son jeune amant, elle cherche à le rendre jaloux en louant les services d'un escort-boy. Cette femme érudite et  indépendante se perd dans cette relation tarifée, qu'elle analyse pour la plus grande joie du lecteur avec une lucidité et un humour cinglant ! 
Les portraits des écrivains maudits de l'exposition que Soledad prépare pour la bibliothèque nationale s'immiscent habilement avec son histoire personnelle et contribuent à la réussite totale de ce roman.  
Ébouriffant, drôle et parfois cruel ! 

Editions Metaillié

 

"Peggy dans les phares" Marie Eve Lacasse

Françoise Sagan est de la race des écrivains absolus. Faisant de leur destinée une trame permeable entre le roman et la vie. La vie et le roman. Peggy Roche, mannequin, styliste et journaliste de mode fut le satellite discret de la galaxie Sagan univers poétique et désordonné où tournoyaient amis, amants, maris et maîtresses. Réinventée sous la plume élégante et sensible de Marie-Eve Lacasse elle pose un regard profondément aimant sur celle qui fut sa raison de vivre et son tourment et redessine avec une netteté incroyable l'une des figures les plus libres de notre vie littéraire. A dévorer dès Janvier 2017!!!

 

"Article 353 du code pénal" Tanguy Viel

Vent debout.
Rester debout, à tout prix : face au licenciement , au départ de l'épouse, au regard du fils à qui on ne dit rien , et face à la honte.
Y croire coûte que coûte: que l'homme providentiel, avec son projet immobilier, va le sauver, lui et toute la petite ville côtière avec.
Croire encore que la machine arrière peut s'enclencher.
Jusqu'au drame (révélé dans les premières pages).
La tension est étouffante dans le bureau du juge, où Martial déroule obstinément sa vie et ses espoirs. La lecture devient de plus en plus oppressante, et la chape de plomb qui s'abat sur Martial, s'empare du lecteur jusqu’à la dernière page. Et jusqu’à l’article 353 du code pénal.
Saisissant !

Article 353 du code pénal Tanguy Viel Editions Minuit

 

"Chanson douce" Leïla Slimani

Toute la force de Chanson douce est dans son titre. Un refrain d'enfance mélodieux et tendre, mais dont l'écho indéfini laisse derriere lui quelque chose d'inquietant. Comme une angoisse sourde et sans nom. Incompréhensible. Parce que l'horreur ne semble pouvoir naître de l'amour et de l'attachement . Leïla Slimani nous plonge dès la première page dans l'indicible avec une netteté percutante. Puis nous emporte à contre courant dans les mois précédant le basculement du passage à l'acte. Chaque situation ressemble à une rivière paisible se gonflant d'une tension souterraine et irréversible , nous forçant à trembler d'un débordement dont nous connaissons pourtant l'issue. Ce roman est un piège élaboré de main de maitre. Étrangement réjouissant car au final nous avons été le jouet d'un style redoutablement efficace. Et d'un talent éblouissant.

 

"Le jardin arc-en-ciel" Ogawa Ito

Sérénité contagieuse!
C'est une histoire simple . Deux êtres se rencontrent se prennent la main, sont émus. Chacun sauve l'autre à sa manière. Puis ils fuguent. Sur un coup de tête. Jusqu'à un villlage réputé pour son ciel etoilé, le plus beau du Japon. Ils retapent une ruine, créent une famille et s'unissent. Les joies succèdent aux colères, comme les fleurs à la neige. Que ces deux personnages soient des femmes n'a au fond aucune importance, car le personnage principal, celui qui nous emmène tout au long du roman et nous apaise par sa force et son évidence , c'est l'amour, sûr de lui, celui qui perdure au delà du genre et de l'âge. Ito Ogawa avance a pas feutrés dans le destin tranquille de cette famille particulière, qui ne cesse de trouver ses armes en elle-même, dans le goût de la vie sous toutes ses formes et la puissance des liens humains. Un roman immense de délicatesse dont la sérénité est hautement contagieuse!!!
Le jardin arc en ciel. Ito Ogawa. Editions Philippe Picquier.

"Tropique de la violence" Natacha Appanah

Mayotte le plus jeune département français.
Mayotte où les femmes comoriennes accouchent et abandonnent leurs enfants dans l'espoir d'une vie meilleure.
Mayotte où, un soir de garde , Marie recueille Moïse, l'enfant du djinn aux yeux vairons.
Mayotte où la violence rentre dans la vie de Moïse avec fracas à l'adolescence.
L île de carte postale, omniprésente dans ce sublime roman de Nathacha Appanah, se transforme alors en l'île de la violence; violence qui telle une tumeur devenue folle enfle au fil du récit, ravageant tout sur son passage.
Extraordinaire!

"La valse des arbres et du ciel" Jean-Michel Guenassia

Marguerite 19 ans, est enfermée dans sa condition de femme du 19e siècle, et rêve de partir en Amérique, terre de tous les fantasmes, où elle imagine pouvoir s'émanciper du père tout-puissant , du mariage arrangé avec le fils du pharmacien, et suivre les cours des Beaux Arts.Puis arrive, un patient du Dr Gachet, son père: Vincent Van Gogh.
La narratrice , passionnée, nous emmène alors au cœur des dernières semaines de la vie du peintre, à Auvers sur Oise.
Au delà de l'histoire amoureuse qui se noue entre Marguerite et Vincent, nous sommes plongé dans le quotidien du génie et de la création artistique. Les tableaux de l'artiste prennent vie sous nos yeux tandis que Michel Guenassia nous propose un Van Gogh vivant et heureux de peindre, et démontre avec ce portrait inédit que le peintre n'a pas pu se suicider. 

"Lucie ou la vocation" Maëlle Guillaud

Impossible de ne pas succomber à la tentation avec ce roman étonnant de la rentrée littéraire. Un sujet hors des modes actuelles et qui nous interroge pourtant sur notre société en prise avec les questionnements de la foi et de la ferveur religieuse. Comment entre-t-on dans les ordres à l’aube de sa vie d’adulte, laissant derrière soi ses proches et toutes les découvertes que nous promet l’avenir ? Fuite ? Ou engagement total dans l’oubli de soi et la puissance de l’amour ? Un suspens nerveux parcourt ce cheminement rempli de doutes d’une jeune femme en quête d’absolu, oscillant entre déchéance et accomplissement, mais aussi celui des siens, sa mère, sa meilleure amie, ne pouvant se résoudre à la violence de l’enfermement. L’auteur ne juge pas, elle nous ouvre les lourdes portes d’un monde qui nous est inconnu, et son récit juste et précis nous dérange et fait s’entrechoquer habilement la soif de spiritualité et le doute, l’humiliation et la manipulation par une Eglise toute puissante, soustraite au regard du monde extérieur mais conforme à ses jeux de pouvoir et de perversité entre les êtres. Laissez-vous perturber par ce très beau roman !
Lucie ou la vocation, Maëlle Guillaud, Editions Héloïse d'Ormesson

 "L'innocent" Christophe Donner

Le ton, la manière d’écrire, tout paraît nouveau dans ce roman qui reprend pourtant un thème vieux comme le monde : la découverte de l’amour. Le texte est construit entre le Je et le Il, alterne sans cesse entre gros plan et plan large comme si Christophe Donner hésitait entre intimité et mise à distance pour égrainer les souvenirs d’une jeunesse dévorée par la découverte de la sexualité, balançant entre l’homme d’aujourd’hui et l’adolescent qu’il était à l’aube des années 70. Il y est question de jeunesse, de vacances , de mer, de vie facile…On y croise Georges Brassens, le St Tropez d'alors mais aussi la Tunisie , Paris et la révolution ! Des scènes d’époque où le jeune Christophe poursuit sa quêté insatiable du plaisir mais aussi de sa vérité d’homme et d’artiste, en posant son regard neuf et tendre sur les femmes et le monde. Un livre cinématographique, effronté, souvent drôle, parfois cru, toujours infiniment tendre, qu’on quitte à regret après le générique de fin !
Christophe Donner, L’innocent, Editions Grasset et Fasquelle

 

 "Véra Kaplan" Laurent Sagalovitsch

Vera Kaplan est un livre extraordinaire. Parce qu’il retrace une vie extra-ordinaire. Une vie hors de nos repères et d'un jugement possible. Il nous livre le journal d'une jeune juive berlinoise amenée par la peur et la rage à commettre l’impensable. Tout au long du roman nous nous posons la même et lancinante question: victime ou monstre? Et c’est là qu’intervient la puissance du style de l’auteur, qui nous pousse à suivre en toute empathie le même chemin que son héroïne sans jamais pouvoir répondre, happés par ce portrait d’une jeune femme frondeuse et sensuelle, devenue dans le chaos de l’Histoire une étoile noire et glaçante, mais toujours accrochée à la pulsion de vie de manière fulgurante et presque inhumaine. Un aller sans retour aux confins de nos propres limites. Renversant ! 
Laurent Sagalovitsch. Éditions Buchet/Chastel

 "Les derniers jours de Mandelstam" Vénus Khoury-Ghata

1938, le grand poète russe Ossip Mandelstam a 47 ans et se meurt dans un camp de transit près de Vladivostok. Staline, « le montagnard du Kremlin, l’assassin et le mangeur d’hommes », est le responsable de sa déchéance. Du fond de sa cellule, perdu dans son monde peuplé de fantômes, Mandelstam revoit défiler sa vie : quatre décennies de création et de combat, aux côtés de Nadejda, son épouse adorée, et de ses contemporains, Akhmatova, Tsvétaïeva, Pasternak et bien d’autres… Grâce à son écriture sensible et à son sens inné de la dramaturgie, Vénus Khoury-Ghata redonne vie à Mandelstam et lui permet d’avoir le dernier mot. Prouvant que la littérature est l’un des moyens les plus sûrs de lutter contre la barbarie.

Les derniers jours de Mandelstam Vénus Khoury-Ghata. Editions Mercure de France

 "Petit Pays" Gael Faye

Petit Pays Grand roman !
Parce que le Rwanda n’est pas que le nom d’une guerre mais aussi celui d’une terre aux couleurs chaudes, sillonnée de lacs tranquilles,peuplée d'une jeunesse experte des 400 coups et d’une faune furtive et chatoyante. Parce que l’enfance est un pays qu’on ne quitte jamais, et que pour l’écrire Gaël Faye emprunte les mots de la pudeur et du souvenir joyeux , il faut lire l’histoire de ce Petit Pays (Editions Grasset et Fasquelle) Le style lyrique et simple de l’auteur mène un récit sensuel et chantant où éclate sans cesse la beauté de l'Afrique, le bonheur insouciant de la jeunesse menacée par la rumeur grondante de la guerre, à la fois politique et intime dans chaque famille, faisant percuter sans cesse la grande histoire avec la petite en évitant tous les clichés et en déjouant admirablement l’horreur. 
Nul doute que nous vous reparlerons très longuement de ce Petit Pays à sa sortie, le 24 Août 2016.
Énorme Coup de Cœur !

 

 "14 Juillet" Eric Vuillard 

Le 14 Juillet ..
Une des dates de naissance du peuple français ! 
Et pourtant la Révolution a été écrite pas nos grands hommes, politiques et écrivains , et la voix de ce peuple n’a jamais traversé les récits qui ont composé sa légende. Eric Vuillard est romancier et cinéaste, ce sont sans doute ces deux talents conjugués qui lui permettent de redonner corps de façon extraordinaire à ceux qui ont fait cette journée d’été caniculaire une date inoubliable. Nous le suivons à perdre haleine du soir au matin de ce 14 juillet, nous mêlant à cette foule de combattants dont les rapports officiels ne diront rien, et dont l’impossibilité de témoigner par écrit en fera des anonymes éternels.. Un roman trépidant, virevoltant ..et bien souvent troublant par les portraits en miroir qu’il nous tend de notre société actuelle.
A lire absolument dès le 17 Aout aux Editions Actes Sud.
Eric Vuillard. 14 Juillet.

 "Marcher droit, tourner en rond" Emmanuel Venet

Le narrateur, atteint du syndrome d'Asperger, adore plus que de raison le scrabble, les catastrophes aériennes et Sophie Sylvestre, une camarade de lycée qu'il n'a pas revue depuis trente ans et avec laquelle il rêve de vivre une grande histoire d'amour.Il pose autour de lui un regard logique sans concession et nous donne à voir son univers et le nôtre d'une façon désespérément drôle..Rien ne résiste à son analyse, et toutes nos bassesses ordinaires passent au scanner de cette pensée dite anormale mais ô combien rafraîchissante!
Car ce qui nous parait déraisonnable, c'est finalement le jeu des relations humaines, qui sans le vernis de l'hypocrisie sociale se révèle être une partie où chacun triche à qui mieux mieux, et où la sincérité et l'amour vient se loger là où on ne l'attend pas! Le style de l'auteur, nerveux, calé à la perfection sur le rythme d'un cerveau à la réflexion singulière mais percutante, construit ici un roman que le lecteur ne peut lâcher, fasciné par tant de justesse et de drôlerie dans cette peinture toute en transparence de notre société de compromis, dont on ne sait plus bien à la fin qui marche droit et qui tourne en rond!
A ne pas rater aux Éditions Verdier le 18 Aout.

 "Deux remords de Claude Monet" Michel Bernard

Un très beau livre qui fait resurgir les tableaux de Monet de façon saisissante, grâce à l'incarnation de sa femme Camille, modèle adoré et inspirant, et par les yeux du peintre, à l’affût de toutes les nuances du monde.
A ne pas manquer. le 18 Aout à la librairie. Deux remords de Claude Monet. Michel Bernard. Éditions La Table Ronde

 Nos coordonnées

04 74 85 09 50

Rayon CD/DVD
04 74 85 19 66

Espace France-Loisirs
04 74 53 24 38
Ouvert du mardi au samedi
9h30 à 12h30 et de 14h00 à 19h00

 Nos horaires

Toute notre équipe vous accueille et vous conseille pour la librairie, papeterie, CD et DVD :
• Le lundi de 14h00 à 19h00
• Du mardi au samedi de 9h30 à 19h00 sans interruption
(fermeture de 12h30 à 14h00 pendant les vacances scolaires)

 Inscription newsletter

Espace Pro

Agenda

Coups de cœur

Nous contacter

Librairie Passerelles
19 cours Brilllier
38200 Vienne